Direction Generale des Services Pour le Hajj et L’oumra

Le Hajj est le tournant le plus important de la vie d’un fidèle. Ce voyage saint offrant la possibilité d’obtenir un grand acquis spirituel comme vivre avec la conscience de commémorer Dieu tout au long de son existence et d’avoir la piété, est en même temps un voyage du fidèle dans son monde intérieur mais aussi un voyage réalisé vers l’histoire et vers les autres fidèles.
Ce voyage réalisé dans cet environnement saint dont chaque espace est marqué par les traces et les souvenirs des cinq prophètes distingués, du seigneur de l’univers et des compagnons du prophète Mohammed, a des dimensions très profondes auprès de ses pratiques. Par conséquent, le voyage du Hajj n’est pas un voyage anodin. Il est différent des autres voyages de par son objectif et son contenu. C’est un voyage de culte effectué avec ces objectifs supérieurs.
La direction générale des services pour le Hajj et l’Oumra essaie d’une part d’accomplir parfaitement les besoins du voyage, et de l’autre, attribue une grande importance à la dimension de guidage et d’éducation pour que ce voyage devienne un tournant dans la vie des fidèles. L’établissement vise à ce que ceux qui réalisent ce voyage saint retournent en ayant acquis les plus belles qualités morales et les fondements de toutes les vertus.
 
Mission
La principale mission de la direction générale des services pour le Hajj et l’Oumra est d’assurer que les cultes du Hajj et de l’Oumra soient accomplis en toute sécurité et en bonne santé, conformément au procédé et de manière à ce que les droits des fidèles qui demandent des services soient protégés.
Elle adopte les mesures nécessaires en Turquie et à l’étranger pour accomplir cette principale mission, coopère avec les pays, les institutions et les organisations concernés, organise et exécute des services et des activités sur ces sujets, et assure la supervision de ces services.
Ces missions sont accomplies dans le sens de la réglementation en vigueur et des décisions de la Commission du Hajj et de l’Oumra ainsi que du Conseil du  Hajj et de l’Oumra interministérielle.
 
Les inscriptions au Hajj
Le nombre de citoyens qui font une demande pour le Hajj est plusieurs dizaines de fois plus élevé que le contingent attribué à notre pays pour le Hajj. C’est la raison pour laquelle le droit d’inscription au Hajj est réservé à ceux qui n’y sont jamais allés. Les inscriptions peuvent être faites par voie électronique sur Internet. Mais l’inscription pour le Hajj ne signifie pas forcément que le voyage est garanti. Cela ne constitue qu’une préinscription. Ceux qui se rendront au Hajj seront déterminés par un tirage au sort par coefficient réalisé parmi les préinscriptions. Ceux qui sont choisis au tirage au sort partent au  Hajj.
Les candidats au pèlerinage qui ont pu faire une inscription définitive, seront emmenés en Terre Sainte avec l’organisation de la présidence des Affaires religieuses à 60%, et avec l’intermédiaire des agences de voyage ayant signé un accord avec notre établissement et organisant des voyages de pèlerinage sous le contrôle et la supervision de la présidence des Affaires religieuses.
 
Le tirage au sort
Le tirage au sort par coefficient est utilisé pour déterminer ceux qui auront le privilège de faire le Hajj. Ceux qui procèdent pour la première fois à une préinscription, participeront au tirage au sort avec un vote, ceux qui y participent pour la deuxième année avec 2x2=4 votes, ceux qui y participent pour la troisième année 3x3= 9 votes et ceux qui y participent pour la quatrième année avec 4x4= 16 votes. Avec ce système, celui qui procède pour la première fois à une préinscription a droit à un vote, et celui qui, disons, effectue une préinscription depuis huit ans aura 8x8= 64 votes. Ceux qui attendent depuis plusieurs années auront ainsi plus de chances d’être choisis au tirage au sort. Après avoir fait une préinscription une première fois, les années suivantes celle-ci est automatiquement renouvelée par voie électronique. 
 
La dimension de la formation du Hajj et de l’Oumra
L’un des principaux objectifs de la présidence des Affaires religieuses est d’évaluer le Hajj et l’Oumra comme un processus de formation. C’est dans ce cadre que des travaux de formation et d’information sont amorcés vis-à-vis des candidats au Hajj à partir des inscriptions définitives. La formation est planifiée et réalisée en trois étapes : avant le voyage du Hajj et de l’Oumra, pendant le culte du Hajj et de l’Oumra et après la réalisation de ces cultes. Ces formations sont planifiées et exécutées par les éducateurs du Hajj.
 
La forme de l’organisation du Hajj et le choix du personnel  
Le voyage est réalisé par avion. Trois groupes sont formés à partir des modes de logement choisis par les personnes, à savoir l’hôtel, le logement privé et le logement normal. Il y a un chef pour un groupe d’environ 200 personnes au Hajj et à l’Oumra, un guide (femme) et un fonctionnaire religieux pour 40 personnes. Par ailleurs, l’organisation nomme suffisamment de personnel pour les transferts domestiques, à l’aéroport, à l’accueil à la Mecque et à Médine, pour les services de planification, de logement et de coordination, de santé, du transfert des affaires des pèlerins.
Le choix du personnel qui sera désigné aux divers services de formation, de guidance, de guide-supervision et de la dimension matérielle de l’organisation, sera réalisé avec soin et en se basant sur le mérite et la compétence dans le cadre de principes et de qualités bien précis. Le personnel choisi œuvre pour servir au mieux les pèlerins du Hajj et de l’Oumra.
Trois types de logement à savoir “Normale”, “Privé” et “Hôtel” sont présentés aux pèlerins du Hajj, selon leur localisation et du point de vue des standards de qualité des bâtiments. Les pèlerins choisissent généralement l’un de ces trois types selon leurs moyens financiers. Le type de logement “normal” prévoit le logement de cinq personnes au maximum dans une chambre avec salle de bain et toilettes. Le logement privé comprend en général une cohabitation à deux ou à trois. Enfin à l’hôtel, les pèlerins ont le choix entre un établissement à cinq, quatre ou trois étoiles.
Dans l’organisation, les services de santé sont effectués par l’intermédiaire des hôpitaux installés saisonnièrement à la Mecque et à Médine durant le pèlerinage, et aux centres de soins qui y sont rattachés. Les services concernant les repas sont assurés par l’équipe en charge de l’approvisionnement, et les services de transport par l’équipe des services.
 
L’Oumra
En général, il n’y a pas de situations extraordinaires concernant les inscriptions à l’Oumra ni de restriction en dehors du mois de Ramadan. Ceux qui souhaitent faire le pèlerinage de l’Oumra, peuvent s’y rendre avec l’organisation de la présidence des Affaires religieuses ou par l’intermédiaire des agences de voyage compétentes. Les programmes de voyages organisés à l’Oumra sont préparés chaque année en détails puis annoncés aux citoyens.
 
En dernier lieu
Du point de vue de la vie du pèlerin, le Hajj n’est pas un voyage qui se termine à la Kaaba. Ce voyage est celui qui mène à Dieu. A la Kaaba, le Tawaf qui commence qui commence autour de Lui, en est littéralement le symbole. Cette circumambulation est comme le passage vers un autre monde. C’est pour cela que la Kaaba n’est pas un objectif mais comme une porte d’entrée vers l’infini. Le pèlerin mène ce voyage saint rien qu’avec l’amour du culte et avec des sentiments purs pour atteindre cet objectif. Cette bonne volonté et ces sentiments deviennent un tournant dans l’évolution de la vie morale et spirituelle.
La présidence des Affaires religieuses fait tout son possible pour que les pèlerins qui réaliseront ce grand culte, qui constitue l’un des cinq piliers de l’islam, profitent au maximum de l’atmosphère spirituelle et incroyable procurée par le pèlerinage, retournent de ce voyage vers le bien-être avec un sentiment de pureté, et poursuivent leur voyage qui a commencé avec le Hajj en le gardant en mémoire.