Le Conseıl D’analyse des Ecrıts Coranıques et de La Lecture du Coran

Le Conseil d’analyse des écrits coraniques et de la lecture du Coran, qui est une unité fondamentale de la présidence des Affaires religieuses, a été fondé sous le nom d’Analyses des écrits coraniques en 1889. Le nom de cette unité a été modifié en « Conseil d’analyse des écrits coraniques et de la lecture du Coran » avec la loi no 2010/6002. Le Conseil est constitué d’un président et de huit membres. Le président et les membres du Conseil doivent avoir terminé une haute école religieuse et avoir reçu une formation de hafiz ou de récitation du Coran.
Le Conseil d’analyse des écrits coraniques et de la lecture du Coran est responsable et compétent en ce qui concerne la conservation de la calligraphie de l’exégèse des versets et des écrits coraniques avec explications, des juz’ et des écrits coraniques qui seront publiés en Turquie. Le Conseil doit assurer que les Corans qui sont préparés à la publication sont conformes aux formes “Resm-i Osmani” et “Aliyy’ül Kari, et que les Corans préparés sur ordinateur soient imprimés et publiés dans ce sens. Le Conseil est responsable et compétent au sujet de l’autorisation de l’analyse, l’impression et la publication des Corans par voie audio et visuelle, sur CD, bandes audios élaborés également sur ordinateur.
La source principale de notre religion est le Coran. Le Coran est arrivé à nos jours par voie orale. Le Conseil d’analyse des écrits coraniques et de la lecture du Coran a été fondé en vue d’assurer l’impression et la publication du Coran, qui est arrivé jusqu’à nos jours sans subir aucune modification, conformément à sa forme originelle jusqu’au jugement dernier et retirer les erreurs et les Corans comprenant des erreurs. Sa mission consiste à conserver l’identité et l’orthographe originelles du Coran. Par ailleurs le conseil est chargé de réaliser des travaux dans le domaine de la lecture du Coran et d’archiver ces travaux.
Sa mission fondamentale consiste à imprimer le Coran conformément à son identité originelle en guidant les personnes privées et juridiques qui souhaitent publier le Coran.
Les maisons d’édition font une demande par écrit au Conseil d’analyse des écrits coraniques et de la lecture du Coran pour l’inspection des formats des Corans préparés à l’impression, les demandes sont classées puis analysées, les inspections nécessaires sont effectuées puis après vérification une autorisation est délivrée, l’impression est autorisée et cachetée. Le processus se déroule sur trois mois. Toutes ces procédures sont réalisées comme un service et ne sont pas payantes.
Si des publications visant à une falsification ou à une déprédation du Coran sont découvertes sur Internet, ou sont imprimées et distribuées, le Conseil d’analyse des écrits coraniques et de la lecture du Coran peut lancer une procédure juridique pour les retirer du marché en se basant sur l’autorité attribuée par la loi sur l’organisation de la présidence des Affaires religieuses non 2010/6002.