“Les musulmans doivent constituer leur puissance politique, économique et technologique”

“Les musulmans doivent constituer leur puissance politique, économique et technologique”

jeudi 26 décembre 2019

Lors de son discours au 3ème congrès international de l’union islamique ASSAM, le Prof. Dr. Ali Erbaş, président des affaires de Diyanet a dit “les musulmans doivent constituer leur puissance politique, économique et technologique” en indiquant qu’il s’agit des problématiques les plus vitales quant à la coopération défensive des musulmans entre eux et la durabilité de la géographie islamique.

 “Müslümanlar siyasi, ekonomik ve teknolojik gücünü oluşturmalıdır”

 “Müslümanlar siyasi, ekonomik ve teknolojik gücünü oluşturmalıdır”

 “Müslümanlar siyasi, ekonomik ve teknolojik gücünü oluşturmalıdır”

 “Müslümanlar siyasi, ekonomik ve teknolojik gücünü oluşturmalıdır”

 “Müslümanlar siyasi, ekonomik ve teknolojik gücünü oluşturmalıdır”

 “Müslümanlar siyasi, ekonomik ve teknolojik gücünü oluşturmalıdır”

 “Müslümanlar siyasi, ekonomik ve teknolojik gücünü oluşturmalıdır”

 “Müslümanlar siyasi, ekonomik ve teknolojik gücünü oluşturmalıdır”

 “Müslümanlar siyasi, ekonomik ve teknolojik gücünü oluşturmalıdır”

 “Müslümanlar siyasi, ekonomik ve teknolojik gücünü oluşturmalıdır”

 “Müslümanlar siyasi, ekonomik ve teknolojik gücünü oluşturmalıdır”

 “Müslümanlar siyasi, ekonomik ve teknolojik gücünü oluşturmalıdır”

 “Müslümanlar siyasi, ekonomik ve teknolojik gücünü oluşturmalıdır”

 “Müslümanlar siyasi, ekonomik ve teknolojik gücünü oluşturmalıdır”

 “Müslümanlar siyasi, ekonomik ve teknolojik gücünü oluşturmalıdır”

Le président des affaires de Diyanet le Prof. Dr. Ali Erbaş a pris la parole au 3. Congrès international de l’union islamique ASSAM.

Le président des affaires de Diyanet Erbaş qui a pris la parole lors de l’ouverture du congrès, avec le thème “ASRİKA  (Asie-Afrique), la production commune de l’industrie de la défense” organisé à Istanbul avec la collaboration de la fondation du centre de recherches stratégiques de ceux qui soutiennent la justice (ASSAM) et l’Université d’Üsküdar, en affirmant qu’aujourd’hui le monde qui est sous l’envahissement des crises grandioses d’un point de vue social, culturel, politique et économique rencontre l’une des périodes les plus difficiles de son histoire ; a indiqué : “l’ensemble de toutes les idéologies et les politiques qui sont apparues avec la prétention d’apporter la sérénité, la paix, la prospérité et la justice à l’humanité ont perdu de leur crédibilité. Les travaux de génie communautaire des blocs mondiaux ont entraîné le monde entier dans une catastrophe.”

Le président Erbaş a noté que depuis les deux derniers siècles les communautés musulmanes ont été celles les plus touchées par les avancées rencontrées dans le monde, l’exploitation et les politiques d’invasion en particulier.

Le président Erbaş qui a souligné l’importance des réalités universelles nourries par l’islam comme étant le seul moyen pouvant résoudre les dépressions rencontrées par l’humanité et les crises sociales, culturelles, spirituelles, politiques a utilisé les propos suivants “tandis que pour cela, il est assez important que les musulmans parviennent à résoudre en collaboration les problèmes des zones géographiques dans lesquelles ils vivent avec une méthode et une approche réelle, constructive et convaincante.”  

Le président Erbaş qui a attiré l’attention sur le fait que la coopération défensive entre les musulmans représente une problématique vitale pour la durabilité de la géographie musulmane a affirmé “pour cela, il est devenu une obligation ne pouvant être négligée ni retardée que les musulmans fondent tout d’abord leur coopération intellectuelle et politique, de la transformer en un système international, d’en constituer les organes de gestion dans toutes les dimensions, et de former les structures de sécurité et de défense comme principe protectrice de l’ensemble de ces éléments.”

“Nous devons réaliser l’ensemble de nos objectifs dans le cadre d’un développement matériel et spirituel intégral”

Le président Erbaş en attirant l’attention sur le fait qu’il existe deux dimensions obligatoirement nécessaires pour la construction d’un avenir prometteur et rassurant pour les musulmans et au nom de l’ensemble de l’humanité a poursuivit ainsi :     

 “Le premier, est le développement matériel. Vous faites ces travaux importants visant ces objectifs quant à la bonne utilisation de nos propres ressources, à la production, au fait de devenir pionnier de la science et de la technologie et d’arriver à un niveau exemplaire. Tandis que le deuxième concerne le développement spirituel. Autrement dit, il s’agit de posséder une croyance, une mentalité et une perspective qui visent à être conscient des valeurs de la civilisation, d’avoir une connaissance juste de l’histoire et une vision vaste de l’avenir. En effet, il est possible de se retrouver face au danger de l’arrogance, l’égoïsme et qu’Allah nous en préserve à une forme de tyrannie dans le cas d’un développement matériel qui néglige la spiritualité. Tandis qu’une spiritualité qui n’est pas renforcée par une force matérielle est condamnée à rester inefficace. Pour cette raison nous devons mener tous nos objectifs, nos plans et nos travaux dans le cadre d’un développement matériel et spirituel intégral.

“Trois conditions importantes pour que le monde musulman résolve ses problèmes et devienne plus puissante”

Le président Erbaş indiquant qu’il existe trois conditions importantes pour que le monde musulman résolve ses problèmes et devienne plus puissante a parlé de la manière suivante : “la première ; les musulmans doivent posséder une croyance forte et une auto-confiance concernant le point qui consiste au fait qu’ils possèdent dans tous les domaines d’immenses moyens afin de réaliser leurs objectifs. La deuxième ; il doit se comporter en communauté sans jamais occasionner la séparation et les séditions. Tandis que la troisième ; il s’agit du fait qu’il doit constituer sa puissance politique, économique et technologique avec ses propres ressources en faisant un plan d’avenir résistant par le biais d’un objectif et des stratégies justes.

“Être puissant, signifie être le garant de la justice et permettre le triomphe de la miséricorde”

Le président Erbaş en rappelant qu’Allah a ordonné aux musulmans d’etre toujours puissants et prêts envers l’ennemi et envers ceux qui engendrent la sédition sur la surface de la terre et a affirmé “être puissant dans le monde d’aujourd’hui signifie posséder des idées, une connaissance et une technologie importantes et omnipotentes. Il s’agit d’être le garant de la justice et permettre le triomphe de la miséricorde. Il s’agit d’employer la force économique, technique et politique pour la sérénité de l’humanité. Nous sommes dans le besoin en tant que communauté musulmane de répondre plus que jamais à l’appel d’Allah, l’Omnipotent. Par conséquent, répondons à cet appel divin, et soyons dans l’enthousiasme, l’effort et le travail pour faire le nécessaire.”

Le président Erbaş qui a évoqué la nécessité pour les musulmans de ne pas sombrer dans le désespoir en raison de la présence de problématiques mondiales de l’humanité et des problèmes immenses de la géographie musulmane a dit “l’ensemble du monde sait très bien que la géographie musulmane va constituer la puissance la plus importante du monde dès lors que ses moyens sont réunis d’un point de vue de ses richesses physiques, de son potentiel énergétique, de sa population jeune et dynamique, de sa position stratégique. Un monde musulman puissant et prospère va assurer la sérénité et la sécurité de l’ensemble de l’humanité au même moment ; et va devenir l’espoir de l’avenir de l’humanité qui est en quête du droit, de la justice, de l’équité, de la sécurité.”

“Nous devons sauver le foyer de l’islam du risque de devenir une zone de conflits des forces des délégations”

Le président Erbaş qui a indiqué la nécessité d’outrepasser les conflits de race, d’effort de reflexion/madzhap et de mentalités qui affaiblissent le monde islamique des musulmans et sabotent leurs travaux communs a effectué l’évaluation suivante : “nous devons écarter les structures terroristes qui sont soutenues chacune par les centres obscurs et qui transforment les contrées de l’islam en ruine. Nous devons sauver le foyer de l’islam du risque de devenir une zone de conflits des forces des délégations et être propice à l’exploitation. Et pour cela avant toute chose nous devons consolider la plateforme commune en prenant en main les problématiques d’un point de vue de la connaissance, de la sagesse, de la raison, de la prévoyance et de la réflexion et nous devons unir nos cœurs.         

Le président Erbaş qui s’est penché sur l’importance pour le monde musulman de rester en communauté a utilisé les propos suivants : “du Cachemire à Kudüs, du Turquistan de l’Ouest au Myanmar, du Yémen à la Syrie, la condition fondamentale pour la résolution de l’ensemble de nos problèmes est le fait de se réunir en tant qu’union musulmane. Il s’agit de mettre en place une attitude, une volonté et un plan d’action commun. Il s’agit de constituer une puissance en se réunissant autour d’émotions, d’idées et d’idéaux communs.”

“Les musulmans sont dans l’obligation de mener une coopération sérieuse et des travaux communs  dans le domaine de la défense”

Le président Erbaş a dit “le monde musulman, dans une période où des emergences mondiales sont devenues influentes et des problèmes mondiaux sont produits de façon volontaire ; est obligé de réaliser une coopération et des travaux communs dans l’ensemble des domaines comme l’éducation, la famille, la jeunesse, l’environnement, l’économie alimentaire, la technologie”, et a poursuivit ainsi :

“En même temps et de façon plus importante il est obligé de mener l’ensemble de ces travaux et en parallèle à une collaboration sérieuse dans le domaine de la défense qui permettra de préserver l’existence des musulmans et aux travaux communs. Il faut renforcer l’ideologie commune afin de résoudre les problématiques en question et construire un monde meilleur. Il faut constituer des alliances qui permettent de résoudre les problèmes avec une intelligence et une initiative commune et de développer des moyens. Au final, il faut constituer des alliances fortes qui permettront l’équité à l’échelle mondiale, qui empêcheront les injustices et les tyrannies, assureront la justice pour l’ensemble des individus et des communautés. Dès lors que cela sera accompli, l’ensemble de l’humanité parviendra à la paix et à la sécurité et pas uniquement le monde musulman.”