Message de la Nuit d'ar-Raghaib du Président des Affaires religieuses, Erbaş

Message de la Nuit d'ar-Raghaib du Président des Affaires religieuses, Erbaş

vendredi 19 février 2021

Ces temps-là, qui sont le climat fertile de notre monde spirituel, sont une occasion importante de se confronter et de faire le bilan de sa vie. En fait, notre Prophète (saw) a attiré l’attention sur l’importance de ces mois en disant « Mon Allah ! Bénis nous les mois Radjab et Cha'baan et permets nous d'atteindre le Ramadan. », et il a ainsi construit une « conscience du temps spéciale » dans le monde de l’esprit et du cœur des musulmans.

Ce soir, c'est le premier vendredi soir du climat de miséricorde dans lequel nous vivons. C'est une nuit bénie où l'on espère que les serviteurs qui se tournent vers Allah avec un cœur sincère et chaleureux seront pardonnés. C'est la nuit de la demande où la miséricorde et le pardon de notre Seigneur apparaissent comme un grand désir dans les cœurs.

Cette nuit, que nous atteignons avec la grâce et la bénédiction de notre Dieu tout-puissant, est une opportunité importante pour notre résurrection spirituelle et notre élévation morale. Par conséquent, nous ferons de cette nuit un moyen de réflexion intégrale et nous réexaminerons nos responsabilités envers notre Seigneur, nous-mêmes et toutes les créatures. Nous essaierons de purifier nos cœurs par la contrition et de nous renouveler en confrontant avec nos négligences, nos violations et nos erreurs.

Cependant, nous devons faire nos contritions un moyen pas seulement de nettoyage individuel, mais aussi de purification sociale et globale. En fait, aujourd'hui, l'humanité est physiquement et spirituellement fatiguée à cause des catastrophes mondiales, des calamités et des crises, vécues en particulier au siècle dernier.

Face à toutes ces négativités, le principal devoir qui nous incombe est de se mettre les valeurs de foi, de patience, de prière et de confiance. C’est d’assumer nos responsabilités individuelles et agir dans un esprit de solidarité en prenant toutes les mesures nécessaires pour surmonter tous ces problèmes qui se posent au niveau mondial et menacent aussi la Turquie. C'est de travailler de toutes nos forces pour construire un meilleur avenir.

Par conséquent, nous devons nous réfugier dans la vaste miséricorde et le pardon de notre Seigneur en profitant de ces jours et nuits bénis que nous atteignons. Nous devrions nous éloigner des sentiments de désespoir, de consternation, d’égoïsme, de haine et de colère qui rendent les cœurs secs et commencer à prier avec amour, affection, inclination et sincérité. Nous devons nous efforcer d'éclairer la terre entière avec la lumière de la connaissance, du savoir et de la sagesse. Nous devons rendre ces jours bénis pleins de miséricorde le témoin de l'arbitrage commis avec notre Seigneur.

Avec ces sentiments et ces pensées, je félicite les trois mois bénis qui englobent nos âmes et rafraîchissent nos cœurs de notre nation bien-aimée et du monde islamique tout entier. Je demande à Allah Tout-Puissant que ces trois mois contribuent à l’unité et à la paix des musulmans, à l’orientation de l’humanité vers la paix.

 

Prof. Dr. Ali ERBAŞ

Président des Affaires religieuses