Message du Président des Affaires religieuses Erbaş pour le 8 mars, Journée internationale de la femme

Message du Président des Affaires religieuses Erbaş pour le 8 mars, Journée internationale de la femme

mardi 9 mars 2021

Selon notre sublime religion, l’Islam, les êtres humains sont des créatures précieuses, respectées et révérendes. Le but de l’existence des hommes et des femmes est d’obéir à Allah et de s’efforcer pour que la bonté prévale dans le monde avec la miséricorde envers les créatures. Par conséquent, il n’y a aucune différence entre les hommes et les femmes en termes de but de création, de servitude et de responsabilité de l’ici-bas. La seule mesure de valeur déterminée par notre Seigneur pour les êtres humains est la taqwa qui signifie être attaché à Allah avec le respect et obéir correctement à ses mesures.

En fait, avec l‘avènement du Coran et la lutte déterminée de notre Prophète, le raisonnement de l‘ignorance, dans laquelle se voyait le traitement inhumain contre les femmes et en particulier les filles, a disparu, et une société et une civilisation où les valeurs morales et juridiques étaient dominantes ont été construites.

Dans son sermon d’adieu où il avait annoncé les messages universels qui éclairaient l’horizon de l’humanité, notre Prophète (swl) avait déclaré clairement en tant qu’une responsabilité pour les musulmans et une mesure pour l’humanité, de respecter les droits des femmes, de craindre Allah à cet égard et que les femmes et les hommes devraient se respecter mutuellement. Cet appel et la Sunna sublime de notre Prophète pleine de courtoisie, de grâce, de justice et de miséricorde, façonnée par l’orientation unique de la révélation, est le modèle le plus idéal et le plus universel de tous les temps.

Malheureusement, de nos jours la violence qui menace toute l’humanité indépendamment de la religion, de la langue, de la race, de la géographie et du statut social, affecte le plus nos femmes. Il est clair que ces comportements inhumains qui gênent chaque phrase sur la bonne moralité et la bonté ne peuvent jamais avoir de justification ou d'excuse.

Je dois souligner qu'aujourd'hui, les hommes et les femmes bâtiront ensemble une vie plus pacifique en tant qu'individus qui se soutiennent et se complètent mutuellement. Pour cela, comme le souligne notre religion, il est d'une grande importance de faire prévaloir l'amour, l'affection et la compassion dans la famille et la société, et de donner la priorité au respect et à la compréhension mutuels, en particulier dans la communication entre les époux.

Car, en tant que musulmans, passer chaque jour avec la conscience de la justice, de la compassion et de la responsabilité envers les femmes, les uns envers les autres, l’environnement et toutes les créatures est une exigence de notre croyance.

Dans ce contexte, c’est une obligation indéniable que chacun assume avec dévouement toutes ses responsabilités afin d’éliminer la violence dans toutes ses dimensions, de protéger la dignité humaine et de faire prévaloir la justice et la compassion d’abord dans les cœurs, et puis dans le monde entier.

À cet égard, j’espère que le « 8 mars - Journée internationale de la femme » sera un espoir pour de nombreuses femmes victimes de la guerre, de la violence et de la discrimination. Je souhaite qu’elle soit un moyen pour une prise de conscience active en matière de la valeur propre de la femme et les droits qu’elle possède, et pour la domination de l’affection et de la compassion à l’échelle globale.

Prof. Dr. Ali ERBAŞ

Président des Affaires religieuse