Message du mois du Ramadan du Président des Affaires religieuses, Erbaş

Message du mois du Ramadan du Président des Affaires religieuses, Erbaş

mardi 13 avril 2021

Chers frères et sœurs !

Nous vivons la joie et l’excitation d’avoir atteint au mois du Ramadan qui est la saison de la miséricorde, des bénédictions et du pardon avec la grâce de notre Seigneur. Nous adressons nos louanges éternelles à Allah le Tout-Puissant pour nous avoir ramenés encore une fois à ce temps béni.

Sans aucun doute, la caractéristique la plus importante qui distingue le mois du Ramadan des autres temps est que le Coran, qui est la plus belle et la plus exacte des paroles, a commencé à être révélé ce mois-ci.

Le mois du Ramadan qui ajoute d’innombrables beautés à nos vies avec son sahur, jeûne, iftar, tarawih et muqabala, crée une atmosphère spirituelle unique dans nos cœurs, dans nos maisons et partout dans le monde. La conscience de partage et de solidarité entre les musulmans est renforcée, et les sentiments de fraternité et d’amitié se renforcent avec la zakat, la fitra, les offrandes, les dons et la charité exécutés ce mois-ci.

D’autre part, le mois du Ramadan où la miséricorde, la sérénité et l’abondance ont été envoyées sur la terre comme une averse, nous dirige vers notre monde spirituel en nous éloignant un peu des passe-temps quotidiens de la vie, et nous fournit une forte volonté de formation de patience, de gratitude, de conviction et de l’abandon à l’appréciation divine.

Permettez-moi de vous dire avec une grande tristesse que nous avons dû saluer encore ce mois béni de façon triste et désolée cette année, en raison de la pandémie que nous avons connue. Ceci, bien sûr, ne nous rendra pas désespérés et pessimistes. Nous croyons que la délivrance viendra après chaque difficulté.

Notre devoir est d’afficher une position noble et digne du croyant, avec la conscience que tous ces difficultés que nous vivons sont une épreuve de la vie mondiale temporaire. Nous prendrons toutes les mesures nécessaires qui nous incombent de notre responsabilité concernant le processus sensible que nous connaissons et atteindrons ainsi le mois du Ramadan de la meilleure façon possible.

Par conséquent, croyant que les difficultés et les problèmes ne peuvent être surmontés qu’avec l’aide d’Allah, nous devrions placer le consentement d’Allah, le Saint Coran et la Sunna au centre de nos vies. Après avoir pris les mesures nécessaires avec patience, volonté et détermination, nous devons embrasser la valeur de résignation et se soumettre à la volonté divine sans perdre notre espoir et notre résistance. Nous devons nous confronter en utilisant au maximum le climat de miséricorde du mois du Ramadan, et nous devons nous réfugier dans la miséricorde de notre Seigneur par la contemplation, la considération et l’adoration.

N’oublions jamais que même les moments les plus troublés peuvent conduire à de nombreuses beautés avec la puissance et la grâce d’Allah. Faisons donc de ce processus difficile une opportunité de reconsidérer notre vie, de renforcer nos liens familiaux et d’enseigner à nos enfants la moralité islamique. Prenons soin de vivre la spiritualité du Ramadan avec les membres de notre famille dans nos maisons. Essayons d’effectuer nos adorations ensemble et d’exécuter nos prières en congrégation autant que possible, même à la maison. Efforçons-nous de faire vivre à nos enfants les bénédictions du sahur, la joie de l’iftar, la paix de la prière des tarawih et la joie de la muqabala dans nos maisons de la meilleure façon possible. Ressentons plus de beautés qui rendent le Ramadan significatif et inoubliable en transformant nos maisons en écoles.

Avec ces émotions et ces pensées, je demande que le mois du Ramadan qui est le mois de la miséricorde et de la guérison, apporte soulagement et paix dans nos cœurs, abondance et bonheur dans nos maisons, et bonté à notre famille, notre pays et au monde musulman tout entier. Je supplie mon Dieu vénérable que nos bonnes actions et nos prières contribuent au salut de toute l’humanité.

Prof.Dr. Ali Erbaş

Président des Affaires religieuses