La mosquée Taksim a été inaugurée avec des prières

La mosquée Taksim a été inaugurée avec des prières

mardi 1 juin 2021

Le président de la République, M. Recep Tayyip Erdoğan a inauguré la mosquée Taksim, et a dit : « Je vois la mosquée Taksim comme une salutation envoyée à la mosquée Sainte-Sophie, que nous avons ouverte au culte il y a quelque temps, et comme un cadeau pour célébrer le 568e anniversaire de la conquête d’Istanbul, qui a lieu demain. »

Taksim Camii dualarla ibadete açıldı

Taksim Camii dualarla ibadete açıldı

Taksim Camii dualarla ibadete açıldı

Taksim Camii dualarla ibadete açıldı

Taksim Camii dualarla ibadete açıldı

Taksim Camii dualarla ibadete açıldı

Taksim Camii dualarla ibadete açıldı

Taksim Camii dualarla ibadete açıldı

Taksim Camii dualarla ibadete açıldı

Taksim Camii dualarla ibadete açıldı

La mosquée Taksim dont la construction est terminée sur la place Taksim, s’est ouverte au culte avec la prière du vendredi effectuée aujourd’hui.

Le Président des Affaires Religieuses Prof. Dr. Ali Erbaş a dirigé la première prière du vendredi à la mosquée Taksim inaugurée par le Président Recep Tayyip Erdoğan, et il a prononcé un sermon intitulé ‘Les mosquées, les sceaux de l’Islam sur Terre, et la conquête d’Istanbul’.

En raison des mesures sanitaires, une attention particulière a été portée à la distance sociale lors de l’ouverture à laquelle les citoyens ont manifesté un grand intérêt. Lors de la prière du vendredi, les citoyens se sont alignés à l’intérieur et à l’extérieur de la mosquée conformément à la distance sociale.

Le Président Erdoğan s’est adressé au public après la prière du vendredi sur l’estrade placée devant la mosquée.

Durant l’inauguration de la mosquée Taksim, le Président Erdoğan a pris la parole comme suit : « Aujourd’hui, je remercie notre Seigneur qui nous a réunis ici. Je souhaite également la bienvenue à nos chers invités du Soudan et d’autres pays frères pour partager notre enthousiasme. Où est le Soudan et où est Taksim ? Cet amour qui amène ici, est un autre amour. »

Erdoğan a souhaité que la mosquée Taksim dans laquelle ils ont effectué la première prière du vendredi apporte de la bonté à Istanbul, au pays et au monde musulman, et il a remercié tous ceux qui avaient entrepris la construction de la belle œuvre, des architectes aux artisans et aux travailleurs de la société de construction Sur Yapı, et en particulier les propriétaires de la société, M. Altan, M. Hakan, M. Ufuk et M. Atilla Elmas.

Erdoğan a exprimé que la mosquée Taksim avait une importance particulière, et il a parlé comme suit : « Parce qu’il n’y a même pas un masjid à la place de la mosquée et malheureusement, construire des mosquées n’est pas autorisé ici et les croyants essayaient d’exécuter leurs prières sur les journaux sur des places sordides. De ces jours à aujourd’hui, des années 40 et 50 jusqu’à nos jours, ô combien de personnes ont vécu ? J'espère que notre mosquée, située à l'intersection de la place Taksim, l'un des plus beaux endroits de la ville, de la rue Istiklal et du boulevard Tarlabaşı, ne manquera pas de fidèles, que ses minarets ne manqueront pas d’adhan et que son dôme ne manquera pas des récitations coraniques jusqu’au Jour dernier. »

« La mosquée Taksim sera l’un des centres culturels et artistiques les plus importants d’Istanbul »

Selon Erdoğan, mise à part son architecture en harmonie à la place antique Beyoglu, la mosquée, qui fait partie des rares projets dans le pays et dans le monde par son ingénierie, a déjà pris sa place distinguée parmi les symboles d’Istanbul, et il a noté ce qui suit :

« La mosquée Taksim sera l’un des centres culturels et artistiques les plus importants d’Istanbul avec sa bibliothèque numérique, ses espaces de lecture, de repos et d’exposition ainsi que ses lieux de culte. Notre mosquée, où 4 mille personnes peuvent prier en même temps dans ses espaces intérieurs et extérieurs, a une hauteur de dôme de 33 mètres sur un terrain de 2,5 acres et une longueur de minaret de 65 mètres, et chaque matériau utilisé dans sa construction a été soigneusement sélectionné. Le mihrab, le minbar et la chaire ont été conçus par le fondateur de la mosquée, Altan Elmas. Je vois la mosquée Taksim comme une salutation envoyée à la mosquée Sainte-Sophie, que nous avons ouverte au culte il y a quelque temps, et comme un cadeau pour célébrer le 568e anniversaire de la conquête d’Istanbul, qui a lieu demain. À cette occasion, je commémore avec respect le sultan Mehmet II le Conquérant, qui a ajouté la ville d'Istanbul à notre patrimoine de civilisation. Je souhaite la miséricorde d’Allah le Tout-Puissant à chacun de nos saints martyrs qui ont volontairement sacrifié leur propre vie pour faire vivre leur cause pendant des siècles.

« Que cet endroit a beaucoup souffert… »

Erdoğan a exprimé que la mosquée Taksim a été gagnée à Istanbul après une lutte de 1,5 siècle, et il a parlé comme suit : « L’idée de construire une mosquée sur cette place remonte aux années de la Guerre ottomane-russe de 1877-1878, qui est connue comme la Guerre de 93. Pendant les années de la guerre d’indépendance de notre pays, cette idée était à nouveau à l’ordre du jour en tant que symbole de la détermination de l’indépendance et de l’avenir de notre nation. »

Erdoğan a indiqué que Nazım Hikmet qui n’avait vu que la mosquée Ağa saluer Taksim au côté de nombreuses églises dans la région, avait interprété cette image dans son poème comme ‘Avant, je ne pouvais pas comprendre ce triste état / Oh, pauvre mosquée, te voir comme ça / Comme un enfant qui souffrait, je me suis attaché à ma foi / J'ai récité plus intimement le nom de mon Allah.’, et il a continué comme suit :

« Malgré cette image qui a attristé même Nazım, loin de construire la mosquée tant attendue à Taksim, les mosquées Sainte-Sophie et Bezm-i Alem ont été transformées en musées pendant la période du parti unique et de nouvelles blessures ont été infligées dans le cœur de notre nation. Avec l’arrivée au pouvoir du Parti démocrate, la recherche pour la mosquée Taksim s’est de nouveau accélérée. Le coup d’État du 27 mai a eu lieu avant que des mesures concrètes puissent être prises, malgré les efforts déployés par une association créée pour cette fin. En 1965, après le coup d'État, le Premier ministre de l'époque Süleyman Demirel a assuré le transfert du terrain nécessaire à la construction de la mosquée Taksim à la Direction des fondations, mais cette attribution a été interrompue lorsque la municipalité sous le CHP a saisi la justice. La décision du Conseil des ministres, prise par le défunt Demirel en 1979, a été annulée par les putschistes du 12 septembre. Que cet endroit a beaucoup souffert… »

Erdoğan a déclaré que la famille Elmas avait exprimé son intention de construire la mosquée à l’époque du défunt Premier ministre Turgut Özal, mais qu’aucun résultat n’avait été obtenu comme les conditions n’étaient pas appropriées.

Le Président Erdoğan a exprimé qu’une nouvelle étape de la lutte avait été lancée en 1991 par la création de la Fondation de la culture et de l’art de la mosquée Taksim avec 86 personnes, dont lui-même, sous la présidence d’Ibrahim Arslan, mais que, les travaux entrepris par cette fondation, composée des gens d’affaires, intellectuels et artistiques notables dans le pays n’avait pas abouti car la municipalité de l'époque n’avait pas fait les changements nécessaires dans le plan.

Erdoğan a noté que l’une de ses promesses à la nation lorsqu’il a été élu maire d’Istanbul était de réaliser la construction de cette mosquée, et il a continué comme suit :

« Cependant, en raison des évènements du 28 février et des développements qui l’ont suivi, nous n’avons pas pu tenir cette promesse à ce moment-là. Lorsque nous avons agi de nouveau dans le même but en 2013 en tant que Premier ministre, nous nous sommes confrontés aux événements de Gezi. Les événements de Gezi étaient le moment où ces terroristes se sont présentés à nous. Après la glorieuse résurrection de notre nation le 15 juillet, nous avons retroussé nos manches avec la détermination qu'aucun pouvoir ne pourrait empêcher cette tentative. La famille Elmas est venue nous voir et nous a dit qu’elle voulait construire la mosquée. Nous avons ensuite terminé les préparatifs nécessaires et fait en sorte que la construction de la mosquée puisse commencer en juin 2017. Aujourd'hui, nous avons ouvert notre mosquée au culte avec les takbirs, salawat et prières. »

« Nous préparerons un endroit où les musulmans pourront adorer »

Le Président Erdoğan a rappelé le verset de la sourate at-Tawbah : « Ne peupleront les mosquées d’Allah que ceux qui croient en Allah et au Jour dernier, accomplissent la Prière, acquittent la Zakat et ne craignent qu’Allah », puis s’est exprimé ainsi : « Je crois que ce troisième héritage spirituel important, que nous avons apporté à Istanbul après l’achèvement de la grande mosquée Çamlıca et la réouverture de Sainte-Sophie, illuminera notre ville comme une lampe pendant des siècles. »

« Il y a plus que jamais besoin de solidarité et de fraternité »

Le président de la République Recep Tayyip Erdoğan a déclaré que les mosquées étaient des lieux où les gens renforcent leur unité, c’est-à-dire leur fraternité, et qu’il y avait plus que jamais besoin de solidarité et de fraternité à une époque où la souffrance, l'oppression, l'injustice et les perversions sévissaient partout dans le monde.

Erdoğan a indiqué que le premier endroit où les hommes commenceraient à renforcer la fraternité devrait être les mosquées où la présence du Seigneur n’était atteinte qu’en tant que serviteur, et il a continué comme suit :

« Ceux qui n’ont pas pu briser l’unité, la solidarité et la fraternité de notre nation en piégeant avec malice et tromperie, avec toutes sortes de ruses et de mensonges, ont ciblé nos mosquées. Nous ne permettrons jamais à ceux qui tenteront, sous différents apparences, noms ou prétextes de répéter la trahison de FETÖ, qui essayait de se masquer par le couvert du culte et de la charité. La fin des tentatives de ceux qui tentent d'affaiblir l’État, de détruire la fraternité et la patrie que notre nation a protégée au prix de sa vie pendant mille ans, élevée avec ardeur,  sera à nouveau déçue. Personne ne pourra faire taire nos prières dont le martyre est la base de la religion, et abattre notre drapeau qui est confié par nos martyrs. »

Erdoğan a souligné qu’il n’était pas possible pour une nation dont l’hymne national commence par ‘N’aie pas peur !’ et à qui le Coran commande ‘Ne vous affligez pas alors que vous êtes les supérieurs, si vous êtes de vrais croyants’, de se prosterner devant toute menace politique, sociale et économique, et il a dit « Soyez sûr que la voix qui résonne devant la mosquée Taksim maintenant, dérange tous les impérialistes, partisans du terrorisme, ennemis de l’humanité qui ont des comptes sur notre pays. ».

« Notre nation a atteint aujourd’hui son rêve de 150 ans »

Erdoğan a affirmé que la mosquée Taksim était l'un des jalons de la naissance d'une Turquie grande et puissante, qui est l'espoir de toute l'humanité, avec ses citoyens et tous ses amis et frères, et il a parlé comme suit : « N’oubliez pas que notre nation a atteint aujourd’hui son rêve de 150 ans. Notre pays a gagné une nouvelle œuvre qui est le symbole de notre indépendance. Je voudrais exprimer ma gratitude à tous ceux qui ont contribué à l’incarnation de notre mosquée pendant cette longue période de lutte. »

Erdoğan a félicité la famille Elmas qui a entrepris la construction de la mosquée et il a souhaité qu’Allah soit satisfait de ceux qui donneront vie et bâtiront cette œuvre et que les prières et les adorations à faire dans la mosquée soient acceptées par le Seigneur.

Le ruban d’ouverture a été coupé après la prière du Président des Affaires religieuses Erbaş

À la suite du discours d’Erdogan, le président des Affaires Religieuses, le Prof. Dr. Ali Erbaş a fait une prière.

Le Président des Affaires Religieuses Erbaş a fait la supplication suivante dans sa prière :

« Ô notre Seigneur le Tout-Puissant qui a créé la terre, les cieux et l’univers entier à partir de rien, a donné tout ce qu’Il voulait et nous a dotés de tant de bénédictions ; nous Te donnons des louanges éternelles et Te remercions. Augmente notre gratitude et nos louanges pour ces bénédictions, mon Dieu. Ô Seigneur des mondes, nous dédions la récitation du Coran effectuée dans la mosquée ainsi que 70 khatms, aux âmes des défunts et des défuntes de la famille Elmas, qui a bâti notre mosquée Taksim ; Qu’Allah les accepte. Ô Seigneur des mondes, nous dédions aux âmes des ancêtres de tous, en particulier de notre Président, qui ont construit la mosquée Taksim et qui y ont contribué, Qu’Allah les accepte.

Ô Seigneur des mondes, ne laisse pas nos jeunes et nos enfants s’éloigner des mosquées. Ton messager Muhammad Mustafa déclare qu’Allah mettra sept catégories de personnes dans Son Ombre, le jour où il n'y aura d'ombre que Son Ombre, et l’une de ces 7 catégories sera les jeunes qui auront grandi, qui trouveront la sérénité dans les mosquées. Ô Seigneur des mondes, donne-nous l’opportunité d’élever de tels jeunes. Guide-nous dans le droit chemin mon Allah. Donne-nous l’opportunité d’élever des générations dont les chemins passent devant les mosquées. Ne nous écarte pas du chemin du Coran, mon Allah. Ne nous écarte pas du chemin de Muhammad Mustafa, mon Allah.

Que les adhan ne manquent jamais à nos minarets des mosquées, mon Allah. Protège notre nation, notre pays de toutes sortes d’accidents, de troubles, de catastrophes et d’invasion ennemie, mon Allah. Rend éternel notre unité et notre solidarité, mon Allah. »

Suite à la prière, la cérémonie d’inauguration a eu lieu. Erdoğan a demandé aux membres du protocole de cacher les ciseaux avec lesquels le ruban a été coupé. Le ruban d’ouverture a été coupé après que le Président Erdoğan a dit « Ya Allah Bismillah ».

Le président de la Grande Assemblée Nationale turque Mustafa Şentop, le vice-président Fuat Oktay, le vice-président du Conseil de souveraineté du Soudan Muhammed Hamdan Dagalo Hmidti, les membres du cabinet, le directeur des communications de la Présidence de la République Fahrettin Altun, le porte-parole du président Ibrahim Kalın, le gouverneur d’Istanbul Ali Yerlikaya et de nombreux invités ont participé à la cérémonie.