« Nous devons lutter tous ensemble contre le tabac »

« Nous devons lutter tous ensemble contre le tabac »

mercredi 2 juin 2021

Le Président des Affaires Religieuses Prof. Dr. Ali Erbaş, qui a participé à un panel organisé pour la « Journée Mondiale Sans Tabac du 31 Mai » a déclaré « Nous devons lutter tous ensemble contre le tabac »

“Sigarayla topyekün mücadele etmeliyiz”

“Sigarayla topyekün mücadele etmeliyiz”

“Sigarayla topyekün mücadele etmeliyiz”

“Sigarayla topyekün mücadele etmeliyiz”

“Sigarayla topyekün mücadele etmeliyiz”

“Sigarayla topyekün mücadele etmeliyiz”

“Sigarayla topyekün mücadele etmeliyiz”

“Sigarayla topyekün mücadele etmeliyiz”

“Sigarayla topyekün mücadele etmeliyiz”

“Sigarayla topyekün mücadele etmeliyiz”

“Sigarayla topyekün mücadele etmeliyiz”

“Sigarayla topyekün mücadele etmeliyiz”

“Sigarayla topyekün mücadele etmeliyiz”

“Sigarayla topyekün mücadele etmeliyiz”

“Sigarayla topyekün mücadele etmeliyiz”

“Sigarayla topyekün mücadele etmeliyiz”

“Sigarayla topyekün mücadele etmeliyiz”

“Sigarayla topyekün mücadele etmeliyiz”

“Sigarayla topyekün mücadele etmeliyiz”

“Sigarayla topyekün mücadele etmeliyiz”

“Sigarayla topyekün mücadele etmeliyiz”

“Sigarayla topyekün mücadele etmeliyiz”

“Sigarayla topyekün mücadele etmeliyiz”

Le Président des Affaires Religieuses Prof. Dr. Ali Erbaş a participé au panel organisé pour la « Journée Mondiale Sans Tabac du 31 Mai ».

Le Président des Affaires Religieuses M. Erbaş qui a pris la parole au sujet de « l’Importance de la Coopération interinstitutionnelle dans la Lutte contre le Tabac et les produits de tabac » tenu à l’Université des Sciences Sanitaires à l’occasion de la « Journée mondiale sans tabac du 31 Mai », a remercié toute personne qui joue un rôle efficace dans la lutte contre le tabagisme.

Le Président des Affaires Religieuses M. Erbaş qui a précisé que chaque année plus de 100 milles personnes perdaient leur vie à cause de la cigarette en Turquie, a déclaré « Aucune maladie et aucun fait ne tue plus de 100 milles personnes en Turquie mais la cigarette le fait. Par voie de conséquence, dans la lutte contre les produits néfastes, le tabac doit prendre la première place. »

Le Président Erbaş, précisant qu’il a lutté en toute occasion contre le tabac depuis sa jeunesse, a raconté comment il a œuvré pour éloigner du tabac ses proches et ses amis qui fumaient, et qu’à l’époque où il était à Strasbourg ils avaient organisé la « Campagne de l’Arrêt du Tabac » et qu’ils avaient accroché les noms des Turcs qui avaient arrêté de fumer sur les murs de la mosquée et avaient prié pour eux avec l’assemblée après la prière du Vendredi et ainsi plus de vingt personnes avaient arrêté de fumer.

« Le Tabac, c’est illicite (haram) »

Le Président Erbaş, qui a souligné qu’il fallait lutter tous ensemble contre le tabac, a clairement indiqué l’existence de preuves religieuses, médicales et économiques justifiant que le tabac est illicite.

Le Président Erbaş, qui a attiré l’attention sur le fait que la consommation d’alcool est moindre par rapport à la cigarette dans les communautés musulmanes car le caractère illicite (haram) de l’alcool est bien connu, mais que la même idée ne s’est pas installée au sujet de tabac, et il a continué ainsi :

« L’alcool est rendu illicite explicitement dans le Saint Coran, il est relevé par comparaison que ses dérivés sont aussi illicites. C’est-à-dire les substances enivrantes sont interdites. Cela est expliqué par les hadiths. C’est-à-dire bien qu’on ne mentionne que le vin dans le Saint Coran, les Musulmans croient sans réticence que toutes les choses enivrantes sont interdites par comparaison au vin. C’est pourquoi nous devons persuader notre peuple que le tabac est aussi illicite. D’après moi, c’est le moyen le plus important pour assurer que les sociétés croyantes arrêtent fumer.

« Le Tabac endommage la religion, l’esprit, la vie, la richesse et la descendance »

Il y a une mention comme suit dans le 184ème Fatwa du livre « Fatwas » publié par le Haut Conseil des Affaires Religieuses : « Il faut protéger la vie, l’esprit, les biens, la descendance et la religion des gens. Nous disons « adh-dharura al-khamsa » dans les livres de catéchisme, c’est-à-dire cinq choses à protéger. Il est obligatoire de protéger ces cinq choses, tout ce qui endommage ces cinq choses est illicite. Le tabac endommage la religion, l’esprit, la vie, la richesse et la génération. C’est-à-dire nous faisons face à une substance qui endommage la totalité des cinq choses à protéger »

« Le tabac cause la mort de 120 milles personnes par an en Turquie »

Le Président Erbaş, qui a attiré l’attention sur le fait que le tabac cause la mort de 120 milles personnes par an en Turquie, a déclaré ; « Le tabac, c’est un meurtrier. Le tabac n’endommage pas seulement la vie mais aussi les biens, l’esprit, la descendance et la religion. Il endommage adh-dharura al-khamsa. »

Le Président Erbaş a souligné qu’en tant que Présidence des Affaires Religieuses, une lutte contre le tabac a été lancée et qu’ils vont continué résolument dans cette voie.

« Les gens qui sont au devant du peuple, doivent être très prudents à ce point »

Président Erbaş, exprimant qu’il faut constituer une unité au sein de Ministère de l’Education Nationale (MEB) et du Conseil d’Enseignement Supérieure (YÖK) dans la lutte contre le tabac, il a expliqué :

« Quel genre des mesures peut-on prendre afin de prévenir le commencement à la cigarette plutôt que d’arrêter, cela doit avoir une éducation. Cela devrait être enseigné dans les écoles. En d'autres termes, les personnes qui sont des modèles et devant la société doivent être très prudentes à ce sujet. Permettez-moi de donner un exemple de nous-mêmes. Un imam qui fume ne peut pas avoir d'effet sur la lutte pour arrêter le tabac sur 300 à 500 personnes, peu importe le nombre de fidèles dans son assemblée. Il ne doit pas fumer ou s'il le fait, il doit arrêter de fumer. Comment un enseignant fumeur peut-il dire à son élève « ne commence pas à fumer » ou « arrête de fumer » ? »