“Nous devons nous efforcer afin que la paix, la justice et la bonté dominent le monde”

“Nous devons nous efforcer afin que la paix, la justice et la bonté dominent le monde”

lundi 15 novembre 2021

Le Président des Affaires Religieuses le Prof. Dr. Ali Erbaş qui prit la parole lors du Symposium de de la 30ème année de l’Indépendance des Républiques Turques, affirma ainsi : “ nous devons nous efforcer afin que la paix, la justice et la bonté dominent le monde.”

“Barışın, adaletin, iyiliğin ve güzelliğin yeryüzüne egemen olması için çalışmalıyız”

“Barışın, adaletin, iyiliğin ve güzelliğin yeryüzüne egemen olması için çalışmalıyız”

“Barışın, adaletin, iyiliğin ve güzelliğin yeryüzüne egemen olması için çalışmalıyız”

“Barışın, adaletin, iyiliğin ve güzelliğin yeryüzüne egemen olması için çalışmalıyız”

“Barışın, adaletin, iyiliğin ve güzelliğin yeryüzüne egemen olması için çalışmalıyız”

“Barışın, adaletin, iyiliğin ve güzelliğin yeryüzüne egemen olması için çalışmalıyız”

“Barışın, adaletin, iyiliğin ve güzelliğin yeryüzüne egemen olması için çalışmalıyız”

“Barışın, adaletin, iyiliğin ve güzelliğin yeryüzüne egemen olması için çalışmalıyız”

“Barışın, adaletin, iyiliğin ve güzelliğin yeryüzüne egemen olması için çalışmalıyız”

“Barışın, adaletin, iyiliğin ve güzelliğin yeryüzüne egemen olması için çalışmalıyız”

“Barışın, adaletin, iyiliğin ve güzelliğin yeryüzüne egemen olması için çalışmalıyız”

“Barışın, adaletin, iyiliğin ve güzelliğin yeryüzüne egemen olması için çalışmalıyız”

Le Président des Affaires Religieuses le Prof. Dr. Ali Erbaş a participé au Symposium de la 30ème année de l’Indépendance des Républiques Turques, organisé dans la Bibliothèque Municipale de la Présidence par l’Université Hoca Ahmet Yesevi.   

Le Président des Affaires Religieuses Erbaş qui prit la parole lors de l’ouverture du Symposium a souhaité que le symposium organisé avec comme titre principal : “l’Héritage, guide de la Métamorphose dans le Monde Turc : la Langue, l’Histoire, la Littérature et les Idéaux” ; puisse apporter des résultats bénéfiques.

Le Président Erbaş attira l’attention sur le fait que nous sommes les membres de la même croyance, d’une histoire commune, partageant la même géographie et culture ; puis il ajouta :    “nous sommes les héritiers d’une civilisation ayant préparée les fondements de l’essor de la science, de la sagesse et de la connaissance durant des siècles. Alhamdulillah. Nous sommes les petits-enfants d’un peuple qui a fait parvenir aux sept continents la torche de la justice, de la miséricorde et du dialogue, enflammée dans le bassin du Maveraounnehir. ”

“Quiconque s’éloigne de sa culture devient aussi étranger à son identité ”

Le Président Erbaş mentionna le fait que les principes qui permettent à une communauté de devenir un peuple, de rester éveiller et de parvenir dans l’avenir sont les valeurs communes de cette communauté. Il continua ainsi : “les premières parmi ces valeurs sont la foi, la langue, la culture et l’histoire. Les réalités historiques nous dévoilent clairement que ceux qui perdent leurs fois, perdent aussi leurs existences. Ceux qui perdent leurs langues perdent aussi leurs idéaux. Ceux qui s’éloignent de leurs cultures deviennent étrangers à leurs identités. Ceux qui oublient leurs histoires s’éloignent aussi de leurs géographies.”

“Notre histoire proche est témoin d’exemples frappants de peuples dont les libertés ont été remises en cause et qui de ce fait ont dû endurer des souffrances et supporter des difficultés”, ajouta le président Erbaş. Il employa les propos suivants : “citons les Balkans qui sont les foyers des enfants des conquéreurs et qui durent supporter des politiques d’assimilation après que les régimes totalitaires eurent pris de leurs mains leurs libérations, l’Asie qui est le foyer de nos ancêtres, et de nombreuses zones de notre géographie de notre civilisation. Nos compatriotes et nos frères de religion dont les valeurs communes ont été négligées en sous-estimant leurs identités religieuses, populaires et culturelles en sont les témoins.”

“Les Régimes totalitaires ont cherché à déconnecter les liens qui nous unissent”

Le Président Erbaş continua ses propos de la manière suivante :

“Durant de nombreuses années les régimes envahisseurs et totalitaires, en privant nos compatriotes et nos frères et sœurs de la religion, ont cherché à dissoudre leurs liens avec leurs croyances, leurs langues et leurs cultures. Ces géographies qui étaient jadis les foyers pendant de nombreuses années de la science, de la connaissance, de la paix et de la sérénité devinrent pendant un certain temps les lieux du chaos, des conflits et des agitations. Il y eut des tentatives afin de d’empêcher la réunification à nouveau par les voies d’interactions diverses des communautés qui furent privées de leurs rassemblements, leurs unions et leurs libertés.

Cependant, ce malheureux destin prit fin avec la foi, l’effort et la puissance de nos compatriotes qui ne se soumirent guère à la servitude et qui considérèrent leurs indépendances au-dessus de toute chose. Voyez nous avons récemment célébré l’année d’anniversaire de la Victoire de Karabağ, obtenue suite à un combat digne. Par ce biais, je félicite à nouveau à l’occasion de cette victoire heureuse l’Azerbaydjan, allié et frère.”

Le Président Erbaş qui partagea ses observations lors de sa visite effectuée en Azerbaydjan quelques jours auparavant dit : “nous avons visité Karabağ. Nous nous sommes rendus tout d’abord à Choucha. Et ici, nous avons eu l’occasion de réciter peut être pour la première fois dans l’histoire un double appel à la prière dans cette mosquée qui fut privée pendant une trentaine d’années de l’edzan. Tandis que nous avons récité le Kur’an et nous avons effectué des invocations pour nos martyrs dans l’espace aérien qui se trouve en face de la mosquée et dans lequel jusque récemment Pachinyan jouait.”

“Nous devons nous efforcer afin d’apporter nos valeurs communes à nos générations futures”

Le Président Erbaş précisa que les principes fondamentaux qui permettront d’être puissant dans la scène de l’histoire est avant tout la foi, les valeurs communes et les idéaux. Puis il continua ainsi : 

“De ce point de vue il est important de faire des plus grands pas entre nous pour permettre l’union en terme de langue, d’histoire, de littérature et d’idéaux, de renforcer et d’apporter à l’avenir ces principes. En ce sens, il faut tout d’abord permettre d’établir nos relations sur un socle structurel puissant et une coopération avancée. Ce pas est important en ce qui concerne notre positionnement fort face aux effets globaux, aux menaces et aux agitations culturelles. Pour cela, nous devons nous efforcer afin de préserver tout d’abord nos valeurs communes, pour les faire vivre, et pour les apporter à nos générations futures de la meilleure manière. Nous devons travailler en agissant avec compréhension et réflexion afin que la paix, la justice, la bonté et la beauté dominent.”

“Nous devons nous opposer au terrorisme et à l’anarchie qui s’opère avec la religion”

Le Président Erbaş évoqua le fait qu’il faille empêcher l’utilisation malicieuse de la croyance et l’établissement d’un terrorisme et d’une anarchie basée sur la religion par le biais de sérieux travaux. “En ce sens, notre Présidence des Affaires Religieuses depuis sa création jusqu’à nos jours et depuis 1971 poursuit ses services continuels à nos compatriotes et à notre fraternité religieuse dans divers pays. Au sein de notre pays en premier, et dans toutes les géographies de notre civilisation nous travaillons avec un grand dévouement et en produisant des structures de services, de sciences et d’idées et afin de répondre aux besoins de l’humanité aussi bien matériels et spirituels, que religieux et en matière de décence.   

Le Président Erbaş s’est aussi penché sur la question des soutiens apportés avec les programmes éducationnels larges à l’égard des étudiants venus depuis les Républiques Turques ainsi qu’aux personnels de la religion se trouvant sur les lieux. Il a poursuivi ainsi : 

“Des formations de services sont données dans les Hauts Centre d’Economie et de Religion et dans les Centres d’Education Interne de Service. D’autre part, diverses activités de publications ont lieu afin de permettre la coopération d’un point de vue de la connaissance, des sentiments, de la mémoire et de l’actualité entre les communautés de la fraternité. Dans ce cadre, les ouvrages préparés par notre Présidence sont traduits dans les langues des pays en question et publiés sur les lieux concernés. Avec ceci, avec la collaboration entre la Présidence des Affaires Religieuses et la Fondation des Affaires Religieuses de Turquie des mosquées, des écoles et des madrasas sont construites et des soutiens financiers et autres pour les services y sont menés.”

Ont Participé au Programme le Président des Affaires Relieuses le Prof. Dr. Ali Erbaş, mais aussi l’Adjoint au Ministre des Affaires Internationales Yavuz Selim Kıran, l’Adjoint au Ministre des Affaires Culturelles et de Tourisme le Dr. Serdar Çam et le Président du Conseil des Etudes Supérieures (YÖK) le Président le Prof. Dr. Erol Özvar.