« Que vous le vouliez ou non, Allah achèvera sûrement Sa lumière »

« Que vous le vouliez ou non, Allah achèvera sûrement Sa lumière »

lundi 29 novembre 2021

Le Président des Affaires Religieuses, Prof. Dr. Ali Erbaş a participé au Congrès international de conversion, et « Je veux m’adresser à tous les foyers qui tentent d’offusquer l’Islam : sachez que vous ne pourrez jamais y parvenir. Que vous le vouliez ou non, Allah achèvera sûrement Sa lumière. », a-t-il dit

“İsteseniz de istemeseniz de Allah, mutlaka nurunu tamamlayacaktır”

“İsteseniz de istemeseniz de Allah, mutlaka nurunu tamamlayacaktır”

“İsteseniz de istemeseniz de Allah, mutlaka nurunu tamamlayacaktır”

“İsteseniz de istemeseniz de Allah, mutlaka nurunu tamamlayacaktır”

“İsteseniz de istemeseniz de Allah, mutlaka nurunu tamamlayacaktır”

“İsteseniz de istemeseniz de Allah, mutlaka nurunu tamamlayacaktır”

“İsteseniz de istemeseniz de Allah, mutlaka nurunu tamamlayacaktır”

“İsteseniz de istemeseniz de Allah, mutlaka nurunu tamamlayacaktır”

“İsteseniz de istemeseniz de Allah, mutlaka nurunu tamamlayacaktır”

“İsteseniz de istemeseniz de Allah, mutlaka nurunu tamamlayacaktır”

“İsteseniz de istemeseniz de Allah, mutlaka nurunu tamamlayacaktır”

“İsteseniz de istemeseniz de Allah, mutlaka nurunu tamamlayacaktır”

“İsteseniz de istemeseniz de Allah, mutlaka nurunu tamamlayacaktır”

“İsteseniz de istemeseniz de Allah, mutlaka nurunu tamamlayacaktır”

“İsteseniz de istemeseniz de Allah, mutlaka nurunu tamamlayacaktır”

“İsteseniz de istemeseniz de Allah, mutlaka nurunu tamamlayacaktır”

“İsteseniz de istemeseniz de Allah, mutlaka nurunu tamamlayacaktır”

Le Président des Affaires Religieuses, Prof. Dr. Ali Erbaş, a participé au « Congrès international de conversion » organisé à Konya par le Haut Conseil des Affaires Religieuses de la Présidence des Affaires Religieuses.

Le Président des Affaires Religieuses, Erbaş, a parlé lors de l’ouverture du congrès, et a affirmé que l’Islam est une religion de fitra, et a déclaré que la fitra est la tendance à reconnaître son créateur, qui se trouve dans la nature de l’homme.

Le Président Erbaş a indiqué que les êtres humains sont créés enclins à accepter le pur et le propre dans leur essence, et « Notre Prophète (saw) indique cette vérité dans son hadith : « Il n’y a pas de nouveau-né qui ne soit musulman à sa naissance. Ensuite ce sont ses parents qui le changent (selon leurs propres croyances) en juif, en chrétien ou en adorateur du feu, ou il continue d’être musulman. » Pour cette raison, nous pouvons dire que le voyage vers l’Islam est le voyage de l’homme vers lui-même et vers son Seigneur. », a-t-il dit.

Le Président Erbaş a dit « L’Islam est essentiellement le nom commun du système de croyance notifié par tous les prophètes. », et il a poursuivi son discours comme suit :

« Comme vous le savez, Allah le Tout-Puissant a choisi des messagers pour montrer la voie de la guidance aux hommes et les guider sur cette voie, depuis la première création et a envoyé des messages divins avec ces messagers à leurs communautés. Le Coran, qui a été envoyé avec notre Prophète, est un livre universel et le seul commandement divin qui sera valable jusqu’au Jour du Jugement, puisqu’il est la dernière révélation et s’adresse à toute l’humanité. »

Le Président Erbaş a rappelé que les premiers musulmans de l’histoire de l’Islam avaient mené un grand combat et il a utilisé les phrases suivantes : « Ils ont porté le message de l’Islam de la Chine à l’Europe du Sud, de l’Asie centrale au Caucase, de l’Anatolie à l’intérieur de l’Afrique, et ils ont appelé les gens à la vérité et à la guidance. À notre avis, c’est le vrai sens et le but du jihad. »

Le Président Erbaş a souligné que l’ère dans laquelle nous vivons fait face à de grands changements et transformations, et « Dans le monde d’aujourd’hui où les opportunités de communication et d’interaction se développent à un rythme vertigineux, chacun de nous doit faire le maximum d’efforts pour rassembler les valeurs universelles de l’Islam avec toute l’humanité. », a-t-il dit.

« Aujourd’hui, la justice, la miséricorde et la paix sont remplacées par le chaos, le désordre et le trouble »

Le Président Erbaş a déclaré : « Aujourd’hui, nous vivons dans un monde dominé par une compréhension séculaire qui remet à plus tard la religion, le créateur et la dimension transcendante. Nous constatons que de nombreuses valeurs vitales établies sont tentées d’être effacées de la mémoire sociale en les négligeant ou en les ignorant. Nous savons que les croyances et les jugements de valeur des sociétés musulmanes sont gravement blessés dans ce processus durant lequel la religion et la spiritualité sont remises à plus tard et blessées grièvement. Nous voyons que des valeurs telles que la justice, la miséricorde, la confiance, la paix et la modération, qui sont les concepts de base de l’Islam sont remplacées dans une large mesure par le chaos, les troubles et les guerres dénuées de sens, les conflits et le terrorisme. »

« Il serait injuste d’identifier des exemples négatifs vécus dans les géographies musulmanes avec l’Islam »

Le Président Erbaş a affirmé « Identifier les exemples négatifs émergeant dans les géographies musulmanes avec l’Islam et l’histoire de l’Islam serait, c’est le moins que l’on puisse dire, l’implacabilité. », et il a parlé comme suit :

« Ce n’est pas l’Islam. Ce n’est pas non plus l’histoire de l’Islam. Car tous ces problèmes ne concernent que les deux derniers siècles de la grande histoire de l’Islam. Nous savons que deux siècles, c’est un laps de temps très court pour les civilisations. La civilisation de l’Islam est une civilisation trop puissante et enracinée pour tenir dans deux siècles. Cette civilisation a une dimension andalouse de 700 ans, une dimension de Transoxiane de 1000 ans. Il a une dimension anatolienne. Si l’on veut voir la réalité de l’Islam, il faut regarder ces lieux. Il faut regarder l’âge d’or de la civilisation de l’Islam. Si l’on doit regarder, il est nécessaire de regarder la conception de l’Islam et la perception de la religion des musulmans de cette période. »

Le Président Erbaş a souligné qu’effectuer la lecture de l’Islam à travers la géographie musulmane est l’une des plus grandes erreurs qui peuvent être commises, et « Les musulmans ne sont pas sans erreurs en cette période. Cependant, c’est une grave erreur d’associer cette situation à l’Islam et à ses valeurs. C’est vraiment malheureux de se détourner de la vérité de l’Islam à cause des erreurs des musulmans. », a-t-il dit.

« Sans opérations de perception, la recherche de la vérité des hommes conduira certainement à l’Islam »

Le Président Erbaş a déclaré que de nos jours, l’Islam était confronté à une propagande noire qui équivalait à la haine et même à l’hostilité envers l’Islam, et « Les opérations de désinformation et de perception effectuées notamment à travers les médias, offusquent sérieusement la recherche de la vérité des gens. Nous pensons que s’il n’y avait pas de manipulations et d’obstacles, le chemin de la recherche de la vérité par les hommes conduirait définitivement à l’Islam. Car, il n’y a pas d’autre moyen de se débarrasser des dépressions causées par des phénomènes tels que l’individualité, l’égoïsme, la haine, la violence et le terrorisme, qui sont les problèmes majeurs de l’ère moderne. », a-t-il dit.

Le Président Erbaş a ajouté que malgré tout, les chemins de ceux qui cherchent la vérité partout dans le monde se croisent avec l’Islam.

Le Président Erbaş s’est adressé à tous les musulmans du monde et il a utilisé les phrases suivantes : « Nous devons redoubler nos efforts pour rapprocher les beautés de l’Islam avec l’humanité. Nous devons travailler plus dur. Nous devons toucher plus de monde. »

« Rencontrez la paix, la tranquillité et le climat vivifiant de l’Islam »

Le Président Erbaş a dit « Je veux m’adresser à tous les foyers qui tentent d’offusquer l’Islam. », et s’est adressé comme suit : « Sachez que vous ne pourrez jamais y parvenir. Il ne vous est pas possible de priver les gens des vérités de l’Islam. Que vous le vouliez ou non, Allah achèvera sûrement Sa lumière. Le soleil ne peut pas être couvert de boue. Abandonnez cet effort futile et rencontrez la paix, la tranquillité et le climat vivifiant de l’Islam. Vous aussi, trouvez le salut, la sécurité et la paix. »

« Nous devons éviter de provoquer l’anxiété et le doute dans la recherche de la vérité par les hommes »

Le Président Erbaş s’est également adressé aux musulmans qui se sont comportés d’une manière qui nuirait aux beautés de l’Islam, et il a parlé comme suit :

« Nous devons éviter de provoquer de l’anxiété et des doutes dans la recherche de la vérité des hommes avec nos attitudes et nos actions. Car, c’est un grand péché. Nous devons nous comporter d’une manière qui convient à l’honneur et à la dignité des musulmans, afin que nous puissions être témoins des hommes comme une « communauté du juste milieu », comme Allah le Tout-Puissant l’a commandé, dans Son verset « C’est ainsi que Nous avons fait de vous une communauté du juste milieu afin que vous soyez témoins parmi les hommes et que le Prophète vous soit témoin. »

Notre bien-aimé Prophète Muhammad Mustafa (saw) dit : « Une partie de ma communauté ne cessera de se conformer à l'ordre d'Allah ; celui qui leur refuse son soutien ou s'oppose à eux ne les nuira point, et ils perpétueront leur conduite jusqu'à ce que la décision d'Allah s’accomplisse. » Heureusement, l’existence de personnes aussi sincères et d’institutions fondées sur des principes aujourd’hui, à la fois dans les géographies de l’Islam et parmi les musulmans en Occident, nous donne l’espoir. »

« Nos ancêtres ont fait aimer l’Islam à de nombreuses sociétés »

« Nos ancêtres, honorés par l’Islam depuis plus de mille ans, ont toujours considéré leur religion comme la composante principale de leur identité. », a indiqué le Président Erbaş, et « Nos ancêtres, qui sont restés à l’écart d’un discours oppressif en se basant sur le principe selon lequel il n’y a pas de contrainte dans la religion, ont porté avec dévouement la dimension de science, de connaissance et de sagesse de l’Islam dans de nombreuses communautés, en particulier dans les Balkans. Ils ont fait aimer l’Islam aux gens là-bas. », a-t-il dit.

Le Président Erbaş a déclaré que bien que la Présidence des Affaires Religieuses fût une institution constitutionnelle, elle visait toujours à entreprendre ses services avec une approche civile et un style englobant, et il a utilisé les phrases suivantes : « La Présidence des Affaires Religieuses poursuit sans interruption ses services pour nos compatriotes et coreligionnaires vivant en Turquie depuis sa fondation et dans différents pays depuis 1971, dans le but de rapprocher notre peuple d'un savoir religieux authentique. »

Le congrès s’est déroulé en présence du Président des Affaires Religieuses, Prof. Dr. Ali Erbaş, ainsi que du président du Conseil suprême des affaires religieuses, Prof.Dr. Abdurrahman Haçkalı, du vice-président des Affaires religieuses Prof. Dr. Selim Argun, du vice-président des Affaires religieuses Prof. Dr. İbrahim Hilmi Karslı, du mufti provincial de Konya, le MCF Ali Öge et de nombreux invités.

Des invités de différentes professions telles que des acteurs, des réalisateurs, des universitaires et des représentants des ONG participent en tant qu’orateurs au congrès où des noms de renommés mondiales ont aussi participé.

Le congrès, auquel participent 45 convertis de nombreux pays ainsi que des invités nationaux, se poursuivra jusqu’au 27 novembre