Message du mois Ramadan du Président des Affaires Religieuses, Erbaş

Message du mois Ramadan du Président des Affaires Religieuses, Erbaş

lundi 4 avril 2022

Nous sommes dans la joie et l'excitation de rencontrer le mois de Ramadan, la manifestation de la miséricorde sans fin, du vaste pardon et de la grâce de notre Seigneur Tout-Puissant. Avec la permission et la grâce de notre Seigneur, nous connaîtrons partout la paix et l’abondance de raviver ce climat spirituel qui embellit notre monde de cœurs et nous fait ressentir sa paix et ses bénédictions partout, de nos maisons à nos rues, des mosquées aux bazars.

Nous louons éternellement notre Seigneur Tout-Puissant, qui nous a ramenés au Ramadan en créant la facilité avec la difficulté, le soulagement avec la détresse et la guérison avec la maladie.

Le Ramadan est avant tout un mois du Coran. Le Saint Coran, qui a été envoyé comme la source de conseils, de miséricorde et de guérison pour l'humanité, a été révélé dans ce mois-ci. Notre Grand Livre, qui a commencé à être révélé la Nuit du Destin (Laylat al-Qadr), qui vaut mieux que mille mois, est devenu une vie pour les cœurs devenus stériles à cause de l'effet brûlant du péché et de la rébellion ; Il a ramené l'humanité, perdue dans les ténèbres de l'ignorance, oubliant le sens de l'existence, s'aliénant à elle-même et à son Seigneur, avec sa nature une fois de plus.

Le mois de Ramadan, qui est béni par le Coran et contient de nombreuses prières, est un temps de prière et de contemplation. Au début des adorations spécifiques à ce mois, le jeûne vient en premier. En fait, notre Seigneur Tout-Puissant a ordonné à ceux qui atteignent le mois de Ramadan de jeûner ce mois-ci. Et a attiré l'attention sur le fait que le jeûne est une forme de culte qui maintient vivante la conscience de la responsabilité par son ordre « Ô les croyants ! On vous a prescrit le jeûne (aṣ-Ṣiyām) comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété » (La Vache,183). Le Messager d'Allah (pbsl) a également souligné l'aspect du jeûne, qui purifie et guérit le cœur d'une personne, dans le hadith-i-sherîf « Celui qui jeûne le mois de ramadan avec foi et espérant la récompense, verra ses péchés antérieurs pardonnés. »

Le mois de Ramadan, lorsque la grâce et la miséricorde d'Allah pleuvent sur les croyants comme une averse, est littéralement la saison du pardon et de la grâce. Notre Prophète bien-aimé nous a informés que « lorsque ramadan arrive, les portes du ciel sont ouvertes, les portes de l'enfer sont fermées et les démons sont enchaînés ». Par conséquent, en tant que moment où il est plus vertueux que jamais de se tourner vers le bien, le Ramadan est une occasion unique pour nous de nous faire face, de rencontrer notre livre, de rendre compte de nos vies et de nous tourner vers notre Seigneur de tout notre être, purifiant de nos erreurs et nos péchés. Par conséquent, en ce mois, en plus du jeûne, nous devrions beaucoup lire le Coran, contempler et méditer, prier, nous repentir et demander pardon.

D'autre part, le Ramadan est une saison de partage, d'entraide et de solidarité. La fitrah (aumône du Ramadan), la zakat, l'aumône que nous donnerons et toutes les bonnes actions que nous ferons ce mois-ci sont une dette de gratitude en retour des innombrables bénédictions qui nous sont accordées par notre Seigneur Tout-Puissant. Pour cette raison, notre premier devoir devrait être de tendre la main à nos frères dans le besoin, les pauvres, les orphelins et les abandonnés en ces jours où les bonnes actions seront multipliées. Ce sera la plus grande réussite pour nous de pouvoir soulager les peines de nos frères qui espèrent en nous et qui attendent de nous un coup de main. Par conséquent, efforçons-nous d'augmenter la bonté et l'abondance avec nos zakats, fitras, aumônes et repas d’iftar. N'oublions pas que notre zakat, fitrah, aumône et toutes nos bonnes actions sont une indication de notre sincérité, loyauté et honnêteté envers notre Seigneur et notre foi qui nous rend précieux. Sans aucun doute, notre Seigneur Tout-Puissant nous accordera quelque chose de mieux que ce que nous donnons, avec les bénédictions du Ramadan. Le mois de Ramadan, que nous revivrons avec cette prise de conscience, nous donnera sans aucun doute une position forte contre les troubles et les négativités du monde. La sincérité, l’intimité, la persévérance et la continuité dans nos prières nous conduiront à la miséricorde, au pardon et au consentement sans fin d'Allah.

Avec ces sentiments et ces pensées, je souhaite que le Ramadan, le mois de la miséricorde, apporte le soulagement dans nos cœurs, la paix dans nos foyers, des bénédictions pour notre pays et des bénédictions pour tout le monde islamique. Je prie notre Seigneur Tout-Puissant de rendre nos invocations et nos bonnes actions propices au salut de l'humanité, et de transformer la terre entière en une maison de paix et de tranquillité avec le Ramadan.

 

Prof. Dr. Ali ERBAŞ

Président des Affaires Religieuses