« Le monde a plus que jamais besoin des principes vivifiants de l'Islam »

« Le monde a plus que jamais besoin des principes vivifiants de l'Islam »

mercredi 8 juin 2022

S'exprimant lors de la 41e réunion de consultation provinciale des muftis, le Président des Affaires Religieuses Erbaş a déclaré : "Le monde a plus que jamais besoin des principes vivifiants de l'islam, en particulier des valeurs morales"

“Dünya İslam’ın hayat veren ilkelerine her zamankinden daha çok muhtaç”

“Dünya İslam’ın hayat veren ilkelerine her zamankinden daha çok muhtaç”

“Dünya İslam’ın hayat veren ilkelerine her zamankinden daha çok muhtaç”

“Dünya İslam’ın hayat veren ilkelerine her zamankinden daha çok muhtaç”

“Dünya İslam’ın hayat veren ilkelerine her zamankinden daha çok muhtaç”

“Dünya İslam’ın hayat veren ilkelerine her zamankinden daha çok muhtaç”

“Dünya İslam’ın hayat veren ilkelerine her zamankinden daha çok muhtaç”

“Dünya İslam’ın hayat veren ilkelerine her zamankinden daha çok muhtaç”

“Dünya İslam’ın hayat veren ilkelerine her zamankinden daha çok muhtaç”

“Dünya İslam’ın hayat veren ilkelerine her zamankinden daha çok muhtaç”

“Dünya İslam’ın hayat veren ilkelerine her zamankinden daha çok muhtaç”

“Dünya İslam’ın hayat veren ilkelerine her zamankinden daha çok muhtaç”

“Dünya İslam’ın hayat veren ilkelerine her zamankinden daha çok muhtaç”

“Dünya İslam’ın hayat veren ilkelerine her zamankinden daha çok muhtaç”

“Dünya İslam’ın hayat veren ilkelerine her zamankinden daha çok muhtaç”

“Dünya İslam’ın hayat veren ilkelerine her zamankinden daha çok muhtaç”

“Dünya İslam’ın hayat veren ilkelerine her zamankinden daha çok muhtaç”

“Dünya İslam’ın hayat veren ilkelerine her zamankinden daha çok muhtaç”

“Dünya İslam’ın hayat veren ilkelerine her zamankinden daha çok muhtaç”

“Dünya İslam’ın hayat veren ilkelerine her zamankinden daha çok muhtaç”

“Dünya İslam’ın hayat veren ilkelerine her zamankinden daha çok muhtaç”

“Dünya İslam’ın hayat veren ilkelerine her zamankinden daha çok muhtaç”

“Dünya İslam’ın hayat veren ilkelerine her zamankinden daha çok muhtaç”

41e réunion de consultation provinciale des muftis a commencé à Istanbul sous la présidence du Président des Affaires Religieuses Prof. Dr. Ali Erbaş.

Le Président des Affaires Religieuses, Erbaş, qui a prononcé le discours d'ouverture de la réunion tenue à la salle de conférence de l'université d'Istanbul 29 Mayıs avec l'ordre du jour de "l'efficacité et l'efficience des services religieux dans l'orientation de la vie religieuse", a déclaré qu'il trouvait important et significatif que l'une des réunions les plus importantes de la présidence ait eu lieu à l'université de la présidence des affaires religieuses et de la Fondation Religieuse.

Souhaitant que la réunion soit bénéfique, le Président Erbaş rappelant le verset "Allah a enseigné à Adam tous les noms » tout en présentant le premier humain et prophète du Coran, Adam", a déclaré : «« Il attire l'attention sur le fait qu'on lui enseigne la vérité des noms et des choses. Cette déclaration divine est remarquable en ce qu'elle révèle la position privilégiée de l'homme dans le domaine de l'existence et la relation entre la connaissance, la science et la sagesse. En fait, il y a ce message dans les premières sourates descendantes. Nommer les premiers versets de la sourate al-Alak et la deuxième sourate descendante dans l'ordre de sa révélation, "Qalam", nous dit qu'il y a une telle sagesse en arrière-plan. La plus grande fonction de la connaissance est d'enseigner la vérité, la sagesse et le but de l'existence. C'est diriger les gens vers le Vrai (Al-Haqq), vers la vérité, vers le bien et vers les bonnes mœurs. »

Lisant le verset « L'aveugle et le voyant ne sont pas égaux, et ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres ne peuvent être comparés à celui qui fait le mal. C'est rare que vous vous rappeliez ! » de la sourate Gafir (le pardonneur), le Président Erbaş a déclaré que les messages contenus dans ce verset sont très frappants »

Déclarant que la connaissance n'est pas différenciée selon qu'elle est islamique ou utile dans la pensée islamique, que toutes les toutes les sciences mènent au Coran, le Président Erbaş a déclaré que ; des 7e et 8e siècles au 16e siècle, les musulmans sont très intéressés à la fois par la religion et la science, quelle que soit leur origine.

Déclarant qu'il y a des érudits qui se sont imposés dans les sciences religieuses et naturelles comme Ibn-i Sina, Farabi, Ibn Rushd et Biruni, le président Erbaş a noté qu'outre les sciences religieuses, on accorde de l’importance aux mathématiques, à la physique, la chimie, l'astronomie, la biologie et la médecine.

« Les connaissances qui n'apportent pas de solutions aux problèmes des gens sont inutiles »

Disant : « La connaissance qui n'ajoute pas de valeur à la vie, ne se transforme pas en bonnes mœurs et ne produit pas de solutions aux problèmes de l'humanité est une information inutile » le Président Erbaş a déclaré : « La connaissance qui est utilisée comme un outil pour l'injustice, l'oppression et le mal apporte le désastre. Nous en avons vu des exemples aux 20e et 21e siècles. La bombe atomique qui cause des meurtres de masse est fabriquée avec des connaissances. Ce sont des informations nuisibles. C'est pourquoi notre Prophète (pssl) prie : « Ô Allah, je cherche refuge auprès de Toi contre les connaissances inutiles ». Espérons que nous soyons à la tête de nos institutions, établissements et écoles pour former des jeunes utiles en enseignant les sciences utiles. C'est pourquoi nous avons créé notre université. »

Le Président Erbaş, soulignant que les muftis sont responsables non seulement des habitants de leurs propres provinces, mais aussi de tous les peuples, a déclaré : « Nos muftis doivent faire leur travail en pensant à toute l'humanité. L'humanité a besoin de nous. Ce que nous disons toujours, c'est que l'humanité a besoin de l'islam. »

« Ceux qui perdent leurs érudits perdent aussi leur chemin et leur direction. »

Le Président Erbaş a souligné que la direction montrée par les érudits est la garantie de la confiance et de la paix dans le monde et a poursuivi ses propos comme suit :

« Ceux qui perdent leurs érudits perdent leur chemin et leur direction. Malheureusement, à l'ère moderne, le lien entre la connaissance et la moralité, la responsabilité et la loi a été rompu. Si tel était le cas, des personnes, des enfants, des innocents et des mères seraient-ils massacrés dans des meurtres de masse avec des armes obtenues avec cette connaissance ? Si la connaissance manque de moralité, elle bouleverse le monde. Aujourd'hui, à l'ère de l'information, c'est la véritable raison des problèmes auxquels l'humanité est confrontée, des crises individuelles aux crises mondiales. Nous devons le dire à nos étudiants. »

Déclarant que le monde est confronté à une crise de valeurs et de civilisation, avec la crise de sens la plus profonde et la crise de moralité la plus grave de son histoire, le Président Erbaş a déclaré : « Aujourd'hui, il est évident que les sociétés qui négligent l'information, ne produisent pas de technologie et ne peuvent pas lire l'esprit du temps paient un lourd tribut dans le marais de l'ignorance, l'emprise de l'impérialisme et le tourbillon des traumatismes sociaux. C'est pourquoi nous utiliserons toujours la connaissance avec la moralité, la loi et la sagesse, et cette connaissance sauvera l'humanité des troubles et de la dépression. »

Le Président Erbaş a déclaré que le monde a plus que jamais besoin des principes vivifiants de l'islam, en particulier de bonnes mœurs, et a noté qu'il en aura toujours besoin jusqu'au jugement dernier.

« Nous allons nourrir les universités avec l’académie religieuse »

XÉvoquant la question de l'académie religieuse, le Président Erbaş a déclaré :

« Avec l'académie religieuse, nos membres vont maintenant commencer leurs fonctions avec une opportunité complète de formation avant service. Nous sélectionnerons notre personnel dans chaque titre et cadre de l'académie religieuse grâce à une formation avant service. Plus tard, durant ses fonctions, il poursuivra sa formation par le biais de notre académie religieuse. Notre personnel de formation sera mieux équipé. Même nos étudiants qui étudient dans nos centres de spécialisation (académie religieuse) sont immédiatement recrutés par les facultés de théologie. Nous alimenterons également l'académie religieuse et les universités. En d'autres termes, les étudiants que nous formons dans notre académie peuvent travailler comme chargés de cours et assistants de recherche dans les facultés de théologie. Tout cela permettra à notre présidence de mieux servir notre nation et l'humanité. »

Le Président Erbaş a déclaré que l'un des motifs les plus solides sur lesquels la Présidence des affaires religieuses communique avec la société est les cours de Coran, et a déclaré que les cours de Coran sont ouverts aux personnes de tous âges.

Le Président Erbaş a informé que les cours d'été sur le Coran commenceront le 27 juin et a poursuivi ses propos comme suit :

« Nous considérons nos cours d'été comme une occasion importante d'initier nos enfants au Coran et à ses principes moraux universels. Dans toutes les recherches, les cours d'été sur le Coran sont le lieu où plus de la moitié de notre société acquiert des connaissances religieuses de base et apprend à lire le Coran. Nous attachons une grande importance au fait que nos enfants rencontreront le Prophète et sa vie exemplaire pour l'humanité. Cette année aussi, nous ferons tous nos préparatifs pour que nos enfants passent un bel été réussi et nous serons très méticuleux à cet égard. N'ayons pas un enfant dont le chemin ne passe pas par la mosquée. Maintenant, vous allez tenir des réunions avec nos professeurs, dites-leur spécifiquement que si la beauté de l'islam, l'amour de la lecture du Coran et l'amour des connaissances religieuses de base s'installent dans le cœur d'un enfant à travers vous, cela vous conduira à recevoir une grande récompense avec la permission d'Allah. Mais si, à cause de vous, le cœur d'un enfant devient hostile aux mosquées, aux prières, au Coran et à l'islam, ce fléau vous emportera. Notre objectif est d'élever nos enfants pour qu'ils soient de bonnes personnes et de bons musulmans. Allah aime ceux qui élèvent de bonnes personnes, et il aime les bons. Par conséquent, la bonté changera la terre. »

Mentionnant la question du don de sacrifice par voie de délégation, le Président Erbaş a déclaré :  "Comme nous le savons tous, notre travail sur l'organisation des sacrifices par procuration se poursuit avec beaucoup d'enthousiasme et de dévotion, en collaboration avec notre Fondation religieuse turque. Heureusement, le nombre d'actions sacrifice que nous distribuons augmente chaque année.  Avec les efforts de tous nos membres sous votre direction, j'espère que cette année nous atteindrons plus de nécessiteux, de victimes et d'opprimés. En cet Aïd al-Adha, nous recherchons et aidons tous les nécessiteux dans nos 81 provinces et 922 districts, en particulier ceux qui sont dans le besoin dans notre pays. Après cela, nous porterons la joie de l'Aïd et la bonne main de notre nation aux opprimés, aux lésés et aux nécessiteux aux quatre coins du monde, de l'Afrique à l'Asie, de l'Extrême-Orient à l'Amérique du Sud. »

« A quoi ressemblera demain dépend de la façon dont vous travaillez aujourd'hui »

Disant « N'oublions jamais que si nous sommes coincés dans 95 étapes alors que nous avons la force d'en franchir 100, nous rendrons compte de ces 5 étapes », le Président Erbaş a déclaré : « A quoi ressemblera demain dépend de la façon dont vous travaillez aujourd'hui. Nous sommes une organisation qui est en service dans les coins les plus reculés de ce pays. Nous continuerons à travailler dur, à démarrer, avec amour et enthousiasme, et à servir notre nation. Nous essaierons d'atteindre chaque membre de notre peuple avec sincérité et espoir. »

Lors de la réunion, le mufti d'Istanbul Prof. Dr. Safi Arpagus, le Recteur de l'Université d'Istanbul 29 Mayis Prof. Dr. Mustafa Sinanoğlu se sont également adressés aux invités.

En plus de Président des Affaires Religieuses Erbaş, Prof. Dr. Abdurrahman Haçkalı, le Président du Haut Conseil des Affaires Religieuses de la Présidence des Affaires Religieuses, Prof. Agrégé Dr. Selim Argun, Prof. Dr. Huriye Martı, Dr. Burhan İşliyen, Prof. Dr. Hilmi Karslı, Kadir Dinç, les Vice-présidents avec Dr. Tayyar Altıkulaç, l’ancien Président des Affaires Religieuses, Prof. Dr. Raşit Küçük, le Chef des Etudes Islamiques (ISAM), Prof. Dr. Mustafa Sinanoğlu, le Recteur de l’Université d’Istanbul 29 Mayıs, des cadres supérieurs de la Présidence et des muftis de 81 provinces ont également participé au programme d’ouverture de la réunion, qui durera 3 jours.