Le Président des Affaires Religieuses, Erbaş, était l'invité de l'émission en direct de la chaîne Al Jazeera Mubasher

Le Président des Affaires Religieuses, Erbaş, était l'invité de l'émission en direct de la chaîne Al Jazeera Mubasher

mardi 14 juin 2022

Le Président des Affaires Religieuses Prof. Dr. Ali Erbaş, était l'invité de l'émission en direct de la chaîne Al Jazeera Mubasher

Diyanet İşleri Başkanı Erbaş, Al Jazeera Mubasher kanalının canlı yayın konuğu oldu

Diyanet İşleri Başkanı Erbaş, Al Jazeera Mubasher kanalının canlı yayın konuğu oldu

Diyanet İşleri Başkanı Erbaş, Al Jazeera Mubasher kanalının canlı yayın konuğu oldu

Diyanet İşleri Başkanı Erbaş, Al Jazeera Mubasher kanalının canlı yayın konuğu oldu

Le Président des Affaires Religieuses Prof. Dr. Ali Erbaş, était l'invité de l'émission en direct de la chaîne Al Jazeera Mubasher.

Répondant aux questions du journaliste Abdulaziz Mucahid, le Président des Affaires Religieuses Prof. Dr. Ali Erbaş a fait des évaluations sur de nombreuses questions allant de l'islamophobie aux services d'orientation, de l'insulte au Prophète à Jérusalem et aux services religieux.

Parlant de l’insulte à notre Prophète (psl) d’un membre du parti en Inde, le Président Erbaş a déclaré ainsi :

« Notre Prophète (psl), qui a été envoyé comme miséricorde aux mondes, est très important pour tous les musulmans. Peu importe où dans le monde, l'insulte à notre Prophète (psl) nous rend très tristes. Surtout dans les pays européens, utilisant le concept d'islamophobie comme excuse, il y a des insultes occasionnelles au Prophète, certaines activités et événements qui l'offensent. En tant que Turquie, nous montrons immédiatement notre réaction. Nous sommes une nation qui a donné le nom de notre Prophète à nos soldats, et Mehmetçik signifie pour nous le petit Mohammed. Par conséquent, nous sommes la première nation au monde à montrer sa réaction face à l'insulte au Prophète. Or, notamment cette insulte proférée par un membre du parti en Inde, n'est jamais acceptable et nous le condamnons fermement. À cet égard, les autorités de l'État indien doivent rester à l'écart des actions et des attitudes susceptibles d'offenser le Prophète et les musulmans, et ne doivent pas provoquer de conflits. La liberté de croyance des personnes de confessions différentes vivant dans un pays doit être protégée. »

« Dans l'Islam, il y a l'inviolabilité de la vie, de la religion, de l'esprit, de la propriété et de la génération »

Le Président Erbaş rappelant que dans l'Islam, les gens ont l'inviolabilité à la vie, à la religion, à l'esprit, à la propriété et à la génération, a déclaré : « Notre civilisation est la civilisation la plus importante dans laquelle différentes croyances et différentes cultures montrent l'exemple de la coexistence. En d'autres termes, il y a des gens de confessions différentes dans tous les pays islamiques. Nous respectons les croyances de ces personnes. Nous préparons ces opportunités afin qu'ils puissent vivre leur foi confortablement. »  

Soulignant que les bouddhistes infligent de grandes persécutions et tortures aux musulmans au Myanmar, le président Erbaş a déclaré : « Indépendamment de leur croyance, de leur race ou de leur couleur, nous devons montrer du respect aux gens car ils sont eux-mêmes des êtres humains. Allah Tout-Puissant dit dans le Coran ; « Ô hommes ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus pieux. » »

« Ils attribuent la violence perpétrée par des groupes marginalisés à 2 milliards de musulmans »

Le Président Erbaş a également touché la question de l'islamophobie et a déclaré : « Je suis contre la conceptualisation de l'islamophobie depuis le début. Parce que l'Islam n'est pas une religion à craindre. L'islam est essentiellement une religion de miséricorde, de compassion et de paix. Un musulman n'est pas une personne à craindre, un musulman est une personne dont les gens sont à l'abri de la main et de la langue. C'est ainsi que nous définissons les musulmans. Par conséquent, créer et conceptualiser le mot islamophobie est une erreur. En d'autres termes, il n'est pas correct d'attribuer la violence commise par certains groupes marginalisés à toute une religion et à 2 milliards de musulmans. »

Déclarant que la Grande Mosquée Sainte-Sophie a été rouvert en tant que mosquée, cela a apporté un grand soulagement, du bonheur et de la paix aux musulmans du monde entier, le Président Erbaş a déclaré : « Je voudrais saisir cette occasion pour remercier notre estimé président Recep Tayyip Erdoğan. »

« Nous suivons les conseils du Prophète dans l'éducation des enfants »

Le Président Erbaş a également fait une évaluation de l'enseignement des connaissances religieuses de base aux enfants et a poursuivi ses propos comme suit :

« Les enfants sont les ornements des mosquées. Je pense qu'il est plus acceptable de prier dans les mosquées où résonnent les voix des enfants. Parce que nous essayons d'habituer nos enfants à nos mosquées dès leur plus jeune âge. C'est pourquoi nous avons des cours que nous avons ouverts pour nos enfants de 4 à 6 ans dans notre pays. Notre Prophète (psl) nous conseille d'enseigner à nos enfants des connaissances religieuses de base telles que comment faire ablutions, comment prier, Allah, les prophètes et le Coran jusqu'à ce qu'ils atteignent l'âge de sept ans. Nous suivons également les conseils de notre prophète. Soixante-dix pour cent de la structure du caractère humain se forme avant l'âge de 7 ans. Avant l'âge de 7 ans, nous comprenons la sagesse derrière l'attention du Prophète sur l'âge de 7 ans.

« Jérusalem est une ville islamique »

Mentionnant la question de Masdjid al-Aqsa, le Président Erbaş a déclaré : « Lorsque nous disons Masdjid al-Aqsa, Jérusalem, nos cœurs battent différemment. Parce que notre Prophète déclare qu'il y a 3 mosquées qui valent la peine d'être visitées ; Masdjid al-Haram, Masdjid an-Nabawi et Masdjid al-Aqsa. De ce point de vue, nous, en tant que Turquie, avons toujours regardé Jérusalem et Masdjid al-Aqsa très différemment. Jérusalem est une ville islamique. »

« Les temples et le clergé ont l'inviolabilité »

Le Président Erbaş a déclaré que les temples et le clergé sont inviolables et a déclaré : « Toutes les mosquées et sanctuaires des musulmans sont inviolables. Nous, en tant que peuples du monde, devons préserver ce principe. Les principes de l'islam ont été révélés non seulement pour la paix des musulmans mais aussi pour que les personnes de toutes confessions vivent en paix. Parce que l'islam est une religion universelle. L'islam a prêché ses principes en prenant en compte la paix, le bien-être et la paix des personnes. »

« En tant que Turquie, nous nous efforçons de préparer un environnement de paix »

Parlant également des réfugiés, le Président Erbaş a conclu son discours comme suit :

« Personne ne quitte sa maison ou son pays à l'improviste. Je suis allé à Idlib en Syrie et j'ai vu leur situation là-bas. Notre Fondation Religieuse Turque va aux endroits d'où viennent les réfugiés. Il y a des réfugiés irakiens, il y a des réfugiés afghans. Alors, sont-ils venus en Turquie pour voyager ? Non, ils devaient le faire. Ils ont détruit leurs maisons sur la tête. En d'autres termes, je suis allé voir comment 3,5 millions de personnes vivaient sous des tentes à Idlib pendant une grande guerre, dans le froid, la chaleur, les inondations et les catastrophes. Nous nous battons là-bas pour qu'ils puissent vivre humainement. Nous devons les protéger. Parce que notre civilisation l'exige. Nous désirons du cœur qu'eux aussi retournent dans leurs pays, dans leurs foyers le plus tôt possible. Tant que cet environnement de paix est préparé. En tant que Turquie, nous nous efforçons de préparer un environnement de paix. »